Mon travail se porte essentiellement sur des créations en grès.

 

Je réalise une première cuisson à environ 1000°C, puis pour la couche d'émaillage, je procède à une seconde cuisson à 1280/1300°C.

 

J'utilise particulièrement le grès de St-Amand-en-Puisaye, une terre bourguignonne, car j'affectionne les aléas de la fusion en haute température.